La référence en hépatite C au Québec depuis 2003

HepCATT, une intervention peu coûteuse mais moyennement efficace pour le dépistage de l’hépatite C

(Publié sur le Journal International de Médecine www.jim.fr le 3 mars 2020.)

L’OMS souhaite réduire l’incidence de l’hépatite C de 80 % et sa mortalité de 65 %, d’ici 2030. Le NHS (National Health Service) anglais ambitionne d’atteindre ces objectifs en 2025. Pour cela, les autorités sanitaires souhaitent mobiliser les médecins généralistes. Actuellement, 30 % des hépatites C dépistées le sont à leur initiative. Une équipe du Royaume-Uni a entrepris d’évaluer l’intérêt et le rapport coût-efficacité d’une intervention impliquant les généralistes et menée dans le but d’identifier et d’inviter les patients à haut risque à se faire dépister et traiter le cas échéant, intervention dénommée HepCATT.

(suite…)

Emergence de nouveaux variants du VHC : faut-il avoir peur ?

(Dr Sylvain Beorchia, Childs K, Davis C, Cannon M et coll. : Suboptimal SVR Rates in African Patients with Atypical Genotype 1 Subtypes: Implications for Global Elimination of Hepatitis C. J Hepatol. 2019; 71(6) : 1099-1105. DOI: https://doi.org/10.1016/j.jhep.2019.07.025)

À l’ère des antiviraux à action directe (AAD) dirigés contre le virus de l’hépatite C (VHC), la majorité des personnes traitées pour une infection chronique à VHC sont quasiment « débarrassées » du virus, c’est-à-dire qu’elles obtiennent une réponse virale soutenue (RVS) dans plus de 90 % des cas d’infection par des virus de génotypes 1 à 7 et leurs sous types habituels. Les sous-types de VHC inhabituels en Europe sont, par contre, plus répandus en Afrique, mais on connaît mal leur sensibilité aux AAD. Ils incluent le génotype 1 non-1a/1b/non-sous-typable (G1) ou non 4a/4d (G4).

(suite…)

Aagahi : sensiblisation, dépistage et corridor de soins en hépatite C dans la communauté pakistanaise de Montréal

Les objectifs d’Aagahi étaient d’augmenter la sensibilisation et le dépistage de l’hépatite C tout en offrant un corridor de soins facilité dans la communauté pakistanaise de Montréal, avec une approche adaptée culturellement et d’un point de vue linguistique.

Au Canada, 44% des personnes vivant avec le VHC ne connaissent pas leur statut et 35% de tous les cas d’hépatite C au Canada seraient chez des personnes immigrantes. Ce projet ciblait la communauté pakistanaise de Montréal. La prévalence du VHC au Québec est de 0,71% mais celle au Pakistan est de 5,6%. Environ 13 000 personnes d’origine pakistanaise vivent au Québec, dont 98% dans la région métropolitaine de Montréal.

(suite…)

Lettre ouverte pour que le Fonds mondial s’engage contre les hépatites

(Traduction libre de https://www.nohep.org/open-letter-to-the-global-fund/)

Les hépatites virales sont une crise de santé globale négligée, tuant 4000 personnes chaque jour. Pourtant, la réponse à cette maladie silencieuse est gravement sous-financée et largement ignorée par les bailleurs de fonds et partenaires de développement internationaux.

Si rien n’est fait pour combattre les hépatites virales, en 2040 elles auront fait davantage de morts que le VIH/SIDA, la tuberculose et la malaria combinées.

Mais nous pouvons empêcher cela de devenir une réalité et prévenir 7 millions de morts d’ici 2030.

(suite…)

Nouveau rapport du Comité provincial en hépatite C

Ce rapport est une initiative du Comité Provincial de Concertation en Hépatite C. Ce comité assure la concertation entre les dirigeantEs de différents organismes communautaires québécois qui travaillent avec les personnes à risque ou atteintes d’hépatite C. Il a pour objectifs le développement et la mise en œuvre d’actions de sensibilisation, de prévention et d’information ainsi que de renforcer l’intervention contre toute forme de discrimination vécue par les personnes vivant avec l’hépatite C.

L’idée de réaliser ce portrait de la réalité de terrain est née de la volonté de garder une trace du processus qui a été conduit par l’Agence de Santé Publique Canada (ASPC) lors de la création du Fonds d’Initiatives Communautaires en matière de VIH et d’hépatite C (FIC) ainsi que de ses conséquences. Ce rapport vise ainsi à dresser le portrait des impacts réels sur les organisations communautaires au Québec. Il a été financé par le Comité provincial qui, lui-même, est autofinancé grâce aux adhésions des organismes membres.

(suite…)

L’Ouganda hôte du premier Sommet africain sur les Hépatites

(Traduction libre de l’anglais) 18-20 juin, 2019, Kampala.

Le sommet avait comme objectif de rassembler les différents partenaires et pays pour éliminer les hépatites virales en Afrique. Le thème était « Éliminer les hépatites virales en Afrique ; Mettre en œuvre une stratégie contre les hépatites virales ». L’événement, qui a rassemblé des participant-e-s de plus de 25 pays, fut une opportunité pour les pays de développer ou travailler à la mise en œuvre de plans d’action, partager les leçons apprises par chacun-es dans la lutte contre les hépatites virales et faire une communauté de pratique.

En Afrique, mourir d’une hépatite virale est en train de devenir un risque plus grand que mourir du VIH, de la malaria ou la tuberculose. Nous évaluons que 200 000 personnes meurent annuellement des complications de l’hépatite B et C, essentiellement de cancers du foie, sur le continent. C’est à mettre en relief avec 60 millions de personnes vivant avec une hépatite B chronique dans la région, desquelles, 4.8 millions sont des enfants de moins de cinq ans. De plus, nous estimons qu’une dizaine de millions de personnes vivent avec l’hépatite C, assurément à cause de mauvaises pratiques avec les manipulations de produits sanguins, notamment les prélèvements ou injections.

(suite…)

Urgence d’agir pour dépister l’hépatite C au Pakistan

(Traduction libre de l’anglais) Ayant une des plus hautes prévalences d’hépatite C au monde, le Pakistan doit travailler religieusement à la fois au traitement des patient-e-s et à leur dépistage si nous voulons éliminer cette maladie pour 2030, comme déclaré par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et ratifié par le Pakistan.

Avec près de 5% de la population souffrant de l’hépatite C, plus de 8 millions de patient-e-s et moins de 5% de celles et ceux-ci obtenant un traitement, le Pakistan aurait besoin de dépister 25 millions de personnes chaque année pour pouvoir en diagnostiquer environ 900 000 et en traiter 700 000.

Cette cible représenterait une augmentation de 4 fois le nombre de traitement et 24 fois le nombre de diagnostiques en comparaison avec la situation actuelle. Il y a une nécessité de prendre des mesures urgentes pour accélérer les diagnostics de l’hépatite C et identifier les millions d’individus manquants.

(suite…)

Modèle directeur pour guider les efforts d’élimination de l’hépatite C au Canada

Le Modèle directeur pour guider les efforts d’élimination de l’hépatite C au Canada, a été développé par CanHepC, dans le cadre d’un processus consultatif, ayant pour but d’établir ce qui doit être fait pour atteindre l’élimination du virus de l’hépatite C (VHC) au Canada. Ce document tient lieu de menu de possibilités pour aider les provinces et les territoires à développer leurs propres plans d’action en matière de VHC pour s’assurer d’atteindre les objectifs d’élimination du VHC de l’Organisation mondiale de la Santé.

(suite…)

29 avril Journée nationale de sensibilisation à l’hépatite C : c’est la 4ème édition!

Le Comité provincial de concertation en Hépatite C est une concertation en hépatite C composée de 28 organismes communautaires québécois, régionaux et provinciaux, qui travaillent avec les communautés vulnérables à l’hépatite C et les personnes vivant avec l’hépatite C. Nos objectifs sont le développement et la mise en œuvre d’actions de sensibilisation, de prévention et d’information et la lutte contre les discriminations.

En 2016, le Canada adoptait La Stratégie mondiale du secteur de la santé contre l’hépatite virale 2016-2021 de l’Organisation Mondiale de la Santé, réaffirmant son engagement de mettre fin à l’épidémie d’hépatite C d’ici 2030. Cependant, les moyens manquent et les projections actuelles visent une atteinte des objectifs d’élimination de l’hépatite C pour 2050.

Le 29 avril est la Journée de sensibilisation à l’hépatite C au Québec, c’est déjà la 4ème édition! 

(suite…)