La référence en hépatite C au Québec depuis 2003

Le Canada est si proche de la décriminalisation des drogues : agissons pour que ça arrive

(Publié le 2 septembre 2020 dans Filter magazine par Erika Dupuis et Kira London-Nadeau. Traduction libre de l’anglais par le CAPAHC.)

Après des décennies de faire campagne là-dessus, la décriminalisation de toutes les drogues pour usage personnel au Canada semble être à portée de main.

Le 17 août, des lignes directrices envoyées par le Service des poursuites pénales du Canada (SPPC) a demandé aux procureur·e·s de viser des sanctions non-criminelles pour la possession simple de drogues. Ils dénotent sobrement :
« Des sanctions criminelles, comme réponse principale, ont une efficacité limitée comme (i) effet dissuasif général ou spécifique et (ii) comme moyen d’adresser une préoccupation pour la sécurité publique lorsqu’on considère les effets dommageables d’un dossier criminel et de courtes périodes d’incarcération. »

Une augmentation tragique des morts de surdoses durant la pandémie, particulièrement en Colombie-Britannique et en Ontario – ainsi que des appels grandissants, dans les manifestations pour plus de justice raciale, de prioriser la santé et les droits humains par rapport à la criminalisation – ne peut plus être ignorée.

(SUITE…)

20e Journée internationale de sensibilisation aux surdoses: se souvenir, mais surtout agir!

(Communiqué de presse de l’AIDQ et ses partenaires.)

À l’approche de la 20e Journée internationale de sensibilisation aux surdoses, l’AIDQ, l’AQCID, l’AQPSUD, le CAPAHC et la COCQ-SIDA s’associent pour la création et la diffusion, sur le web, de capsules vidéo destinées à l’ensemble des citoyens et citoyennes du Québec. Présentant les témoignages de cinq personnes touchées par la crise des surdoses, ces capsules dévoilées quotidiennement du 27 au 31 août 2020, ont pour but de sensibiliser la population aux surdoses et de contribuer à la mise en place d’actions concrètes visant à prévenir les morts par surdose au Québec.

(SUITE…)

Journée mondiale de la justice sociale : Vers une réponse équitable à la réduction des méfaits et des hépatites

Traduction libre de ce texte original écrit par Jessica Hicks, directrice des programmes de l’Alliance mondiale contre l’hépatite, suite à sa présence à la conférence africaine de l’International network on Hepatitis in substance user (INHSU) ou Réseau international sur les hépatites chez les personnes utilisant des drogues.)

Le thème de la Journée mondiale de la justice sociale 2020 est « Combler les inégalités pour atteindre la justice sociale ». C’est particulièrement pertinent pour moi que je participe à la première Conférence régionale sur les soins en hépatites chez les personnes utilisant des drogues (INHSU Afrique) au Cap cette semaine.

(suite…)

Si on écrivait à propos de la caféine comme des autres drogues…

(Traduction libre de l’anglais au français à partir de cet article d’Elizabeth Brico publié le 10 juin 2019 dans Filter Magazine.)

Genelle Chaconas ne peut passer un jour sans caféine. Les « caféine-heads » consomment ce puissant stimulant sous la forme de « café » – un breuvage psychoactif dérivé de la cuisson de fèves d’un arbuste exotique poussant en Amérique Latine et en Afrique. Ces personnes consomment une tasse du breuvage chaque matin, puis répètent le rituel plusieurs fois tout au long de la journée.

Sans cela, dit Chaconas, ces personnes ont de la difficulté à se concentrer et deviennent colériques. « Les gens se mettant entre moi et le café ne vivent pas assez longtemps pour pouvoir le raconter », admet Chaconas. Des affirmations violentes comme celles-là sont fréquentes chez les « caféine-heads » – bien que plus de recherches puissent être nécessaires pour prouver le lien de causalité entre la caféine et des tendances meurtrières.

(suite…)

Qui sont les vrais leaders transformationnels ? : de pair transmetteur à pair navigateur

Texte écrit par Magali Boudon, de Dopamine. Dopamine est un organisme communautaire Montréalais, situé dans le quartier Hochelaga- Maisonneuve, qui a pour mandat d’accueillir, soutenir et accompagner les personnes consommant des drogues.

Ce texte a fait l’objet d’une présentation au 8ème Symposium Canadien sur le VHC du 24-26 mai dernier à Montréal.

Il y a dix ans, Dopamine a mis en place le projet Dopalliés, cette initiative avait pour but de mobiliser les participants à adopter et à promouvoir des comportements sécuritaires en vue de prévenir la transmission de l’infection du VIH/sida ou de l’hépatite C via des séances d’échange et d’information. Chaque année environ cinquante participants du projet Dopalliés étaient progressivement outillés par l’acquisition de connaissances en matière de prévention afin d’agir à titre de pairs transmetteurs dans leur propre communauté.

(suite…)

Prévalence élevée de l’infection par le VHC pour les femmes enceintes toxicomanes

Il s’agit ici, d’un article paru dans un journal Français et l’étude citée est une étude américaine.
Il est à noter qu’au Québec il n’y a pas de dépistage systématique du virus de l’hépatite C chez les femmes enceintes, ni même recommandé.
Il appartient au jugement du médecin traitant d’une femme enceinte toxicomane de demander ce test. Faudra-t-il faire de la pression pour que les prochaines lignes directrices recommandent le test?
LM pour Capahc 09/01/2018 (suite…)

Notre nouveau programme VHC Lotus : quand le communautaire prend le relais sur le système de santé québécois

Source de l’article : Portail VIH/sida du Québec

Entretien avec l’intervenante-ressource du nouveau programme communautaire d’accompagnement au traitement VHC : Lotus.

Réforme du réseau de la santé et des services sociaux par le ministre M. Barrette, « super-infirmières« , accès facilité aux traitements VHC, financement partiel de la clinique coopérative SABSA, etc. Pourquoi, malgré des efforts notables des décideurs, une partie de la population pourtant dite « prioritaire » se sent encore marginalisée par le système de santé québécois? Pour répondre à cette problématique particulièrement questionnante dans le communautaire, le Portail a rencontré Magali Boudon, chargée de projet à Dopamine et personne ressource d’un nouveau projet communautaire d’accompagnement au traitement de l’hépatite C : Lotus. (suite…)

Les antiviraux à action directe pourraient réduire spectaculairement la transmission de l’hépatite C parmi les personnes qui s’injectent des drogues

Actualités info hépatite C numéro 4.10 de CATIE

L’usage répandu des nouveaux antiviraux à action directe (AAD) pour l’hépatite C pourrait réduire considérablement le taux de transmission de l’hépatite C chez les personnes qui s’injectent des drogues dans trois villes affichant une forte prévalence de l’hépatite C parmi cette population, selon un modèle mathématique décrit dans la revue Hepatology. (suite…)

Quatre solutions de l’OMS pour limiter les hépatites chez les toxicomanes

La moitié des toxicomanes intraveineux sont infectés par le VHC ou le VHB et la prévalence des hépatites s’élève à 70 % dans certains pays. Pour enrayer ces contaminations, l’OMS propose 4 types d’action.

Genève, Suisse — L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a publié sur son site de nouvelles recommandations nationales destinées aux pays où il existe un risque important de propagation de l’infection par le VHB ou le VHC dans la population des toxicomanes. (suite…)