La référence en hépatite C au Québec depuis 2003

Texte écrit par Magali Boudon, de Dopamine. Dopamine est un organisme communautaire Montréalais, situé dans le quartier Hochelaga- Maisonneuve, qui a pour mandat d’accueillir, soutenir et accompagner les personnes consommant des drogues.

Ce texte a fait l’objet d’une présentation au 8ème Symposium Canadien sur le VHC du 24-26 mai dernier à Montréal.

Il y a dix ans, Dopamine a mis en place le projet Dopalliés, cette initiative avait pour but de mobiliser les participants à adopter et à promouvoir des comportements sécuritaires en vue de prévenir la transmission de l’infection du VIH/sida ou de l’hépatite C via des séances d’échange et d’information. Chaque année environ cinquante participants du projet Dopalliés étaient progressivement outillés par l’acquisition de connaissances en matière de prévention afin d’agir à titre de pairs transmetteurs dans leur propre communauté.

Ce changement dans notre approche éducative a eu un impact direct dans la communauté : les personnes souhaitaient enfin entamer un traitement. Pourtant, elles restaient confrontées à une barrière structurelle : un système de santé non adapté à leur situation de vie.

Dopamine a donc développé un nouveau service, en partenariat avec CAPAHC (centre associatif polyvalent d’aide Hépatite C) et le projet Lotus est né. Le projet vise un accompagnement personnalisé en partenariat avec la clinique Quartier Latin. Une équipe de santé dédiée accepte de mettre en place des moyens flexibles et des corridors adaptés pour qu’un minimum de dix participants bénéficient d’un accès à un traitement, y adhèrent et évitent la réinfection.

Malgré la volonté des professionnels de la santé de s’ajuster à cette population, les participants restaient confrontés à une barrière culturelle : quand l’institution doit s’adapter à un adulte, elle a le réflexe de l’infantiliser, elle lui offre des privilèges qu’elle peut lui ôter. De façon plus globale, l’institution fait moins confiance à l’adulte qui ne s’adapte pas à son fonctionnement. L’organisme a donc poursuivi ses réflexions afin d’adapter encore plus les services de soin auprès des personnes qui consomment des drogues. Afin de compléter l’offre de service du projet Lotus avec ses partenaires, l’organisme a implanté une clinique médicale à même son centre de jour, la clinique Dopamed.

Cette clinique communautaire vise à impliquer les usagers des différents services de Dopamine dans le développement de cette nouvelle structure. Deux pairs navigateurs sont responsables de l’accueil et du fonctionnement. Ils sont les premiers penseurs et acteurs de la structure et la culture de la clinique Dopamed. Les réflexions et décisions sont faites en toute collégialité entre les différents acteurs : pairs, docteurs, infirmière ainsi que l’équipe d’intervention.

Les personnes ayant eu des expériences positives à travers les services et projets de Dopamine mettent à contribution leur savoir expérientiel et deviennent des pairs navigateurs. Ils sont capables de transformer la peur d’être stigmatisés en désir de prendre soin de soi! Ils sont les vrais leaders de changement social et médical.