La référence en hépatite C au Québec depuis 2003

Les personnes vivant avec le VHC et présentant une cirrhose sont plus susceptibles de développer une forme sévère de COVID-19

Les maladies chroniques du foie et plus particulièrement la cirrhose sont associées à des conséquences plus graves chez les patients infectés par le COVID-19. On a voulu évaluer ici les résultats cliniques de l’infection au SARS-CoV-2 parmi les patients présentant une hépatite C préexistante avec ou sans cirrhose. Cette étude Read more…

Le nouveau traitement Maviret pour l’Hépatite C est maintenant remboursé au Québec!

Depuis le jeudi 11 avril 2019, le nouveau traitement Maviret est remboursé au Québec, comme l’a annoncé par communiqué de presse la compagnie AbbVie : https://www.newswire.ca/fr/news-releases/maviret-mc-d-abbvie-maintenant-rembourse-au-quebec-874103274.html . Citation de notre directrice :

« Depuis 15 ans, le Centre Associatif Polyvalent d’Aide Hépatite C (CAPAHC) offre un soutien aux personnes vivant avec l’hépatite C, tout en sensibilisant les Québécois et les Québécoises à cette maladie sournoise, explique Laurence Mersilian, directrice générale de l’organisme. Aujourd’hui, nous pouvons dire avec confiance à nos membres et à leurs proches que nous sommes en voie d’éliminer ce virus grâce à des traitements comme MAVIRET. Toutefois, nous devons continuer de travailler de concert sur des programmes d’information, d’éducation et de dépistage pour atteindre l’objectif fixé par l’Organisation mondiale de la Santé. »

(suite…)

Soutenez l’accès universel au traitement contre l’hépatite C

L’hépatite C est une maladie du foie causée par un virus. Elle est la première cause de cancer et greffe du foie au Canada et provoque 7 % de décès chez les personnes qui en sont atteintes.

Au Québec, jusqu’à 70 000 personnes auraient l’hépatite C.

L’hépatite C se traite et se guérit. Le traitement est efficace, de courte durée et pratiquement sans effets secondaires. Il permet de traiter tous les patients, peu importe leur stade de fibrose ou leur génotype, et de guérir plus de 95 % d’entre eux. (suite…)

Le cacao, un allié délicieux pour le foie

C’est ce que titre Le Figaro, qui relève que « le chocolat est hépatoprotecteur, à condition d’être bien noir », ajoutant que « les centaines de molécules contenues dans les fèves de cacao sont utiles pour le foie, le sang, mais aussi le coeur et le cerveau ».

Le journal rappelle ainsi que « le cacao est riche en antioxydants utiles à la lutte contre le vieillissement des cellules et l’inflammation. La teneur en cacao d’un chocolat est donc essentielle. Or le chocolat au lait n’en contient pas suffisamment – les antioxydants y sont à l’état de traces – et le chocolat blanc en est dépourvu car il est à base de beurre de cacao et non de cacao ». (suite…)

Le café protègerait-il de l’hépatocarcinome (cancer du foie) ?

Publié le 23/06/2017 JIM.Fr

L’augmentation rapide au cours des dernières années de l’incidence de la stéatose hépatique non alcoolique (NASH) devrait avoir pour corollaire une augmentation de l’incidence des hépatocarcinomes. Certains auteurs projettent d’ici 2030 une augmentation de 50 % des nouveaux cas dépistés chaque année. De précédents travaux ont attiré l’attention sur un impact possible de la consommation de café sur le risque d’hépatocarcinome. (suite…)