La référence en hépatite C au Québec depuis 2003

Un nouvel espoir pour le traitement de l’infection au VHB

(Publié sur le Journal International de Médecin www.jim.fr le 10 janvier 2020.)

Les analogues nucléos(t)idiques ne peuvent éliminer complètement le virus dans les hépatocytes infectés par le virus de l’hépatite B (VHB) et donc guérir l’hépatite chronique B. En effet, l’ADN circulaire fermé de manière covalente (ADNccc) persiste dans leur noyau, constitue un réservoir et contribue à la pérennité du VHB à l’origine de l’évolution cirrhogène et de la cancérisation secondaire.

(suite…)

Lettre ouverte pour que le Fonds mondial s’engage contre les hépatites

(Traduction libre de https://www.nohep.org/open-letter-to-the-global-fund/)

Les hépatites virales sont une crise de santé globale négligée, tuant 4000 personnes chaque jour. Pourtant, la réponse à cette maladie silencieuse est gravement sous-financée et largement ignorée par les bailleurs de fonds et partenaires de développement internationaux.

Si rien n’est fait pour combattre les hépatites virales, en 2040 elles auront fait davantage de morts que le VIH/SIDA, la tuberculose et la malaria combinées.

Mais nous pouvons empêcher cela de devenir une réalité et prévenir 7 millions de morts d’ici 2030.

(suite…)

L’Ouganda hôte du premier Sommet africain sur les Hépatites

(Traduction libre de l’anglais) 18-20 juin, 2019, Kampala.

Le sommet avait comme objectif de rassembler les différents partenaires et pays pour éliminer les hépatites virales en Afrique. Le thème était « Éliminer les hépatites virales en Afrique ; Mettre en œuvre une stratégie contre les hépatites virales ». L’événement, qui a rassemblé des participant-e-s de plus de 25 pays, fut une opportunité pour les pays de développer ou travailler à la mise en œuvre de plans d’action, partager les leçons apprises par chacun-es dans la lutte contre les hépatites virales et faire une communauté de pratique.

En Afrique, mourir d’une hépatite virale est en train de devenir un risque plus grand que mourir du VIH, de la malaria ou la tuberculose. Nous évaluons que 200 000 personnes meurent annuellement des complications de l’hépatite B et C, essentiellement de cancers du foie, sur le continent. C’est à mettre en relief avec 60 millions de personnes vivant avec une hépatite B chronique dans la région, desquelles, 4.8 millions sont des enfants de moins de cinq ans. De plus, nous estimons qu’une dizaine de millions de personnes vivent avec l’hépatite C, assurément à cause de mauvaises pratiques avec les manipulations de produits sanguins, notamment les prélèvements ou injections.

(suite…)

Le ténofovir pour prévenir la transmission in-utero du virus de l’hépatite B

En France le dépistage du portage du virus de l’hépatite B, par la recherche de l’antigène HBs, doit être réalisé systématiquement chez les femmes enceintes au 6ème mois de grossesse. Le but est de prévenir la transmission virale, qui se fait essentiellement lors de l’accouchement, par la vaccination et l’administration d’immunoglobulines contre le virus B. (suite…)

Quatre solutions de l’OMS pour limiter les hépatites chez les toxicomanes

La moitié des toxicomanes intraveineux sont infectés par le VHC ou le VHB et la prévalence des hépatites s’élève à 70 % dans certains pays. Pour enrayer ces contaminations, l’OMS propose 4 types d’action.

Genève, Suisse — L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a publié sur son site de nouvelles recommandations nationales destinées aux pays où il existe un risque important de propagation de l’infection par le VHB ou le VHC dans la population des toxicomanes. (suite…)