La référence en hépatite C au Québec depuis 2003

Dans notre dernier article, nous avons partagé quelques informations sur le progrès vers l’élimination des hépatites virales au Canada et avons donné le lien (maintenant disponible en français) pour le rapport d’Action Hépatites Canada (AHC). En cette Journée mondiale contre l’hépatite, nous voulions faire un retour sur ce sujet, en nous concentrant sur le Québec.

Le rapport d’AHC fait une quarantaine de pages. Il commence évidemment par plusieurs pages d’informations et renseignements utiles à la compréhension du rapport.

Très vite, il nous met en contexte. Le Canada a signé la Stratégie mondiale du secteur de la santé contre l’hépatite virale (2016-2021) de l’OMS. En appui et pour développer sur ce document et ses objectifs, plusieurs documents ont été publié depuis, dont :
– Le cadre d’action (2018) et plan d’action (2019) de l’Agence de santé publique du Canada;
– Le « Modèle directeur pour éclairer les efforts d’élimination de l’hépatite C au Canada » (2019) réalisé par le Réseau Canadien sur l’hépatite C et plusieurs partenaires.
AHC a regroupé les objectifs dans ces documents et s’est basé sur ceux-ci pour établir les avancements en hépatite C. Ces objectifs sont disponibles à la page 5 du rapport, bien détaillés dans le Tableau 1.

Après une explication sur les paramètres utilisés par AHC pour mesurer les progrès, il y a un toujours nécessaire retour sur les « populations prioritaires ».

Infographie page 8

Puis AHC revient sur le rôle que peut avoir le gouvernement fédéral et sur un aperçu comparatif des progrès (comme sur le tableau dans notre article précédent). C’est suivi d’analyses plus détaillées : une page pour chaque province et territoire (page 21 pour le Québec, ci-bas), ainsi qu’une page pour les services correctionnels fédéraux et une pour le provincial.

Page 21 du rapport

Le rapport termine sur une note positive avec les points forts dont chaque province pourraient s’inspirer et les tendances intéressantes, avant une dizaine de pages de méthodologie et références.

La récente mise en place du « portail en ligne permettant de présenter des demandes de remboursement de médicaments anti-VHC à la RAMQ, qui accueille immédiatement les demandes des patient·e·s n’ayant jamais reçu de traitement et ne souffrant pas de cirrhose » (page 26), nous permet, même si le Québec a accusé du retard, de terminer sur ce point fort qui facilite grandement le processus de remboursement et qui est salué par tou·te·s les médecins prescripteur·trice·s de traitement anti-VHC de la province.