La référence en hépatite C au Québec depuis 2003

Le virus de l’hépatite C (VHC) est présent en quantité suffisante dans le liquide rectal des hommes atteints du VIH et de la co-infection à l’hépatite C pour permettre la transmission du VHC en l’absence de sang, ont rapporté des chercheurs lors de l’assemblée 2015 de l’American Association for the Study of Liver Diseases (AASLD) tenue à San Francisco.

Jusqu’à maintenant, on supposait que la transmission sexuelle de l’hépatite C se produisait à cause de la présence de sang, par exemple lorsqu’une main tachée de sang s’insérait dans le rectum lors du fisting ou qu’une quantité de sang entrait en contact avec la muqueuse du pénis lors d’une relation sexuelle anale.

Les participants à l’étude en question incluaient 45 hommes gais ou bisexuels ayant la co-infection au VIH et au VHC. L’âge médian des participants était de 43 ans, et la majorité était de race blanche.

Les participants avaient un compte de cellules CD4 élevé, mais l’ampleur de la suppression de la charge virale en VIH n’a pas été précisée. Les participants avaient une charge virale modérément élevée en VHC.

L’équipe a prélevé des échantillons de liquide rectal auprès de chaque participant. Elle a détecté le VHC dans 20 spécimens de liquide sur 45 (47 %. La quantité de VHC dans le liquide rectal correspondait étroitement à la quantité de virus dans le sang. La probabilité de détecter le VHC dans le rectum était beaucoup plus élevée chez les participants ayant une charge virale élevée en VHC dans le sang.

Les chercheurs ont conclu que les quantités détectables de VHC dans le liquide rectal étaient suffisantes pour que la transmission du virus ait lieu lors des relations sexuelles anales, même en l’absence de sang. Les chercheurs recommandent que les hommes atteints du VIH utilisent un condom pour les relations sexuelles anales. (aidsmap.com, novembre 2015, en anglais)

Source : Actualités infohépatiteC numéro 6.25 de CATIE

Références : Foster A et al. Rectal shedding of HCV in HIV/HCV coinfected men. AASLD Liver Meeting, San Francisco, abstract 89, 2015.

Heidrich B et al. HCV RNA and HCV core antigen are frequently detectable in stool of men chronically infected with HCV: Is feces a potential source of infection? AASLD Liver Meeting, San Francisco, abstract 1002, 2015.

Turner S et al. HCV in semen of HIV-infected men during acute and chronic infection. AASLD Liver Meeting, San Francisco, abstract 1852, 2015.

Categories: VIH / SIDA