La référence en hépatite C au Québec depuis 2003

En 2021, ça a été le retour du symposium psychosocial! Cette année, la thématique était Place aux nouvelles réalités et il s’est tenu en quatre panels en-ligne sur Zoom, les vendredis de 10h à 11h30 du 19 février au 12 mars:

Session 1 : Un an de pandémie, que peut-on en tirer?

Bilan de ce qui s’est passé en 2020 au niveau des services en ITSS, VHC et VIH à travers une série de témoignages et un focus sur le ralentissement/ l’arrêt du dépistage ainsi que sur l’initiation et l’arrêt des traitements.

Session 2 : S’adapter pour mieux accompagner

L’adaptation des services communautaires aux nouveaux enjeux et discussion sur la lutte contre le racisme et la stigmatisation. 

Session 3 – Avancées et faire avancer

Focus sur les avancées en dépistage: autotest du VIH et dépistage rapide de l’hépatite C suivi d’un point sur les décriminalisations (travail du sexe, possession simple de drogue, non-divulgation du VIH lorsque la charge virale est indétectable).

Session 4 – Les soins de santé à l’ère des technologies de l’information et de la communication

Discussion sur les avantages et inconvénients de la télépratique, notamment pour les personnes trans.

Si jamais vous voulez vous informer sur le CAPAHC ou les prochains symposiums, restez à l’affût en vous inscrivant à l’infolettre ci-dessous!


Le symposium psychosocial, proposé par les membres de l’alliance Etiam (ASTTeQ de Cactus Montréal, CAPAHC et le Portail VIH/sida du Québec), s’adresse aux personnes vivant avec le VIH, et/ou l’hépatite C, les intervenant·e·s du milieu communautaire et de la santé, les personnes trans et celles qui ont à cœur d’inclure les questions liées à la diversité des genres dans leurs pratiques ou leur quotidien, de mettre la lumière sur le VIH, le VHC et les ITSS dans leurs réalités.

En rassemblant des personnes variées de la communauté touchée par et impliquée dans la riposte au VIH et au VHC partout au Québec, ce rassemblement offre une opportunité importante d’éducation, de dialogue au niveau provincial et de lutter contre la stigmatisation des personnes vivant avec le VIH et/ou le VHC et les personnes trans.

Ce projet présenté aux 2 ans, est réalisé grâce au financement de l’agence de santé publique du Canada.

Rapport du symposium de 2018 « Place aux réalité ».