La référence en hépatite C au Québec depuis 2003

Les antiviraux à action directe pourraient réduire spectaculairement la transmission de l’hépatite C parmi les personnes qui s’injectent des drogues

Actualités info hépatite C numéro 4.10 de CATIE

L’usage répandu des nouveaux antiviraux à action directe (AAD) pour l’hépatite C pourrait réduire considérablement le taux de transmission de l’hépatite C chez les personnes qui s’injectent des drogues dans trois villes affichant une forte prévalence de l’hépatite C parmi cette population, selon un modèle mathématique décrit dans la revue Hepatology. (suite…)